Living on Westeros

Game of Thrones
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite marionnette (!/18+!)

Aller en bas 
AuteurMessage
Leonard Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Petite marionnette (!/18+!)   Mar 7 Aoû 2018 - 18:29

Again and again
Encore une fois, je me devais d'enseigner le combat aux nouveaux venus. J'étais découragé, comme à l'habitude. La majorité n'avaient jamais tenu une épée, et les autres se prenaient pour des Dieux. Malheureusement pour eux, personne au Mur n'était capable de me vaincre en combat singulier, et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer.


Après une heure à entraîner ces bandits, je me dirigeai dans la chambre de Falmond. Je savais très bien ce qui m'y attendait, mais je n'avais pas le choix. Ou alors c'était ce que je voulais ? Je n'en avais pas la moindre idée. À chaque jour, à la même heure, je me rendais ici afin que mon capitaine se vide un peu... et s'amuse. Avec moi. Mais aujourd'hui, je n'en avais encore moins envie qu'à l'habitude. 


Voyant qu'il n'était pas là, je retirai rapidement ma cape, puis mon armure. Ma tunique suivit rapidement. Par contre, des mains se posèrent sur mon pantalon. Je me retournai vivement, pour voir le sourire sadique de Falmond. Je le repoussai systématiquement, et il éclata de rire. Un rire froid. Glacial, même. 


« Fiche-moi la paix, sifflais-je entre mes dents. »


Je vis son expression faciale changer. Je n'eus même pas le temps de me dire que je devais quitter cette pièce rapidement que son poing heurta violemment mon visage. Je m'écroulai comme une poupée de chiffon sur le sol. Sa main se saisit de mon cou afin de me relever. Instantanément, je cherchai mon air. Il serrait assez fort pour m'étouffer, mais pas suffisamment pour que j'en meurs. Falmond me pencha contre la table de bois, faisant cogner ma tête si fort contre le chêne que je fus surpris de ne pas perdre connaissance. Je pouvais sentir du sang couler le long de mon visage. 


« Ar... Arrê... te... articulais-je avec difficulté. »


Mais non. Comme à chaque jour, mon pantalon se retrouva au sol, et sans aucune douceur, aucun amour, son membre entra en moi. Si j'avais pu pousser un cri de douleur, je l'aurais fait, mais aucun son ne sortait de ma gorge. Incapable de me débattre, car il était beaucoup trop fort pour moi, je me laissais faire comme une petite marionnette. Car c'était exactement ce que j'étais à ses yeux. Son petit jouet préféré, qu'il tapait et violait à tous les jours. J'osais croire que c'était de l'amour...   
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2018

MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   Jeu 9 Aoû 2018 - 0:40

Briser un ordre
Je me tenais contre la palissade bois donnant vers le sud, j'avais réussi trop facilement à entrer dans l'enceinte du Mur. Leur fouille était plus que facile à éviter. Un sourire moqueur flottait sur les lèvres du visage que j'avais pris pour entrer en ces murs. Je portais l'uniforme de l'homme que je portais le visage, un pauvre membre de la Garde en Noir. Mon regard était posé sur un homme de belle stature, qui se tenait sur la balustrade, près des quartiers des hommes. Falmond de Torth. Ma cible. Si ce dernier n'avait été qu'un meurtre non important, je me serais peut-être régalé de sa masculinité.

Mon regard glissa sur ses troupes minables, ils seraient faciles à défaire, sauf un. Cet homme semblait bien moins imposant que moi, mais de ce que je voyais, en le regardant enseigné aux nouveaux. De ces mouvements fluides et sûrs, je compris que ce jeune homme serait le plus difficile à combattre. Je me devais de l'avoir de mon côté. La meilleure façon serait de le séduire et personne dans ces murs ne refuserait une fellation.

Je vis le beau blond terminer sa formation et grimper vers les quartiers du Lord Commandant. J'eus un sourire malicieux, avant d'agripper un de mes «frères» par l'épaule.

- Le blond, là, dis-je en pointant. Son nom.

- Leonard... Snow, râla l'homme.

Je relâchai le gaillard, avant de traverser la cour lentement, en m'arrêtant pour parler avec certains hommes, pour faire comme si j'appartenais à ce pays de merde. Je finis par grimper l'escalier et me diriger vers les quartiers du commandant. Un garde m'arrêta et je lui enfonçai une toute petite lame dans la gorge. Je cachai le cadavre de ma seconde victime aujourd'hui. Je revins vers la porte de ma mission, j'entendis un bruit sourd. J'ouvris la porte silencieusement et vis le grand Lord Commandant prendre sauvagement le jeune Leonard. Tout aussi silencieusement, je m'avançai, tout en restant hors de vue et vis un flot de sang sur la table de bois. En plus d'être un des plus grand tueur de notre âge, ce salaud avait droit a une vie plutôt confortable et se permettait d'abuser de ses hommes. Mon coeur se remplit de rage, mais je gardai un visage impassible.

- Falmond de Torth, je te condamne, soufflai-je. La couronne ne veut plus de ta présence en son monde.

Je sortis un poignard et passai rapidement mon bras autour de lui, avant de couper sauvagement son sexe massif, me relevant rapidement, pour trancher la gorge de l'homme. Malheureusement, le salaud a eut le temps de crier de douleur, alertant probablement sa troupe. Je posai une main sur le collet de Leonard, lui remontant sa culotte et le remettant sur pied. Mon regard croisa le sien, quelque chose me poussa à retirer le visage que je portais, pour révéler ma véritable identité.

- Toi et moi avons du sang sur les mains, soufflai-je. Je t'ai sauvé. J'ai le pouvoir de faire de toi le Lord Commandant, sauve ma vie.

Le pire était que c'était vrai. Si ces gens refusaient son autorité, je serais capable de tous les tuer.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonard Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   Sam 11 Aoû 2018 - 10:27

Again and again
Je me sentais disparaître. Alors que Falmond s'activait sauvagement en moi, pour la première fois depuis que je couchais avec lui, je sentis les larmes monter à mes yeux. Il en avait toujours eu rien à foutre que je veule ou non baiser, il le faisait quand même, mais jamais il ne m'avait blessé auparavant. Jamais. Habituellement il me forçait, oui, mais je finissais par obtempérer. Jamais je n'aurais cru qu'il se fichait de moi à ce point là. Malgré tout, mon coeur battait éperdument pour lui. C'était la seule personne qui m'aimait dans cet endroit. Ou du moins, qui prétendait m'aimer. 


Mes yeux fixés vers le lit, je tentais de m'imaginer Falmond qui me faisait l'amour doucement à cet endroit, plutôt que toute la douleur qui me tiraillait en ce moment. Le coup que j'avais reçu à la tête m'empêcher de lui opposer toute résistance. Je devais attendre qu'il soit satisfait. Mais je voyais bien que les oreillers commençaient à devenir flous...


« ... en son monde, crus-je alors entendre. »


Soudain, je ne sentis plus Falmond en moi, mais je l'entendis hurler à mort. Je me relevai tant bien que mal, afin de défendre mon Commandant, mais j'écarquillai les yeux en voyant sa gorge tranchée. Je poussai un cri de désespoir, alors que son meurtrier remontait mon pantalon et me faisait tenir debout. Mon regard croisa le sien, et il enleva... SON VISAGE ? Je savais que les Sans-Visage existaient, mais jamais je n'en avais vu de mes propres yeux. Mouais... Comment pourrais-je le savoir ? J'avais envie de le poignarder à mort, pour m'avoir enlevé l'amour de ma vie, mais j'étais à peine capable de garder les yeux ouverts. 


« Toi et moi avons du sang sur les mains, murmura-t-il d'un ton sérieux. Je t'ai sauvé. J'ai le pouvoir de faire de toi le Lord Commandant, sauve ma vie. »


Pardon? Il m'avait sauvé ? Non. Il avait tué l'homme que j'aimais. Mais je n'eus pas le temps de répliquer que tous les hommes entraient dans la chambre. Personne dans cette pièce n'était plus adroit que moi au combat. Ils me voyaient blessé, totalement à la merci d'un meurtrier. Cependant, ils ne connaissaient pas le tout... Incapable de faire quoi que ce soit, je me retrouvai bien rapidement avec une larme sous la gorge. Tout le monde savait qu'en cas de malheur, c'était à moi que le titre de Falmond revenait, même si je n'en voulais pas. 


Soudain, je sentis le noir m'envahir, et je vis mes hommes disparaître; j'avais perdu trop de sang. En tournant de l'oeil, je vis pour une dernière fois le visage de Falmond.


Je me réveillai en sursaut, en poussant un cri d'effroi. J'avais fait un terrible cauchemar. Je tâtai la place à côté de moi, mais je fronçai les sourcils en n'y trouvant pas le corps chaud de Falmond. Je me redressai vivement, mais je ne reconnus pas du tout l'endroit où j'étais. 


« Non... soufflais-je avant d'éclater en sanglots amers. »


Ce n'était pas un cauchemar...  
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2018

MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   Dim 12 Aoû 2018 - 22:58

Prouver sa valeur

L'homme qui me regardait, le reggard effaré et perdu, n'était pas un vrai homme, mais l'ombre de ce dernier. Je n'allais tout de même pas le laisser pourrir ainsi, puisque on m'avait révélé que ce serait un certain Leonard Snow, le nouveau Lord Commandant. Demande de la Reine, puisque cette dernière savait quelque chose que je ne savais pas. Je me fichais de savoir, quelque chose comme cela, l'important était que ma mission soit accomplie. Après avoir mis le jeune homme en sûreté.

Avant que le pauvre ouvre la bouche, le reste de la Garde de nuit entra dans la chambre. Près de 5 hommes m'agrippèrent et deux autres se jetèrent sur Leonard. L'un d'eux plaça une lame sur la fine gorge du beau blond. Je me retournai vers lui, qui ne semblait pas très combattif. Je compris que le pauvre était en train de perdre conscience. L'un des hommes approcha une lame de mon visage, de côté, je vis la silhouette du futur Lord Commandant évanoui.

- Vous avez tué notre Lord Commandant, cracha l'homme, il lui manquait bien des dents. Vous et Snow allez mourir.

J'eus un sourire moqueur, plongeant mon regard de glace dans celui de mon ennemi. Soudainement, je lui enfonçai mon pied dans son estomac, rejetant ma tête vers l'arrière en heurtant un autre. J'agrippai la lame à main nue et l'enfonçai dans l'oeil d'un autre. Quelques longues minutes de combat à mains nues, la plupart des Gardes de Nuit étaient morts autour de moi. Les autres étaient partis. Je me penchai sur Leonard, avant de le prendre dans mes bras. Je sortis de la chambre, descendis les marches et traversai la cour la tête haute. Personne n'osa s'approcher de moi et de mon petit prisonnier. Je sortis de la Garde de Nuit, me dirigeant à pied vers le sud. J'arrivai à une petite maison entre Winterfell et Le Mur.


J'avais posé Leonard dans le petit lit double qui meublait la maisonnette. Je pris place sur une petite chaise berçante, pour attendre son réveil. Quelques longues heures plus tard, Leonard se releva en poussant un cri. Il passa une main dans le lit, cherchant quelqu'un, Falmond de Torth.

- Non, murmura-t-il.

Je me levai et m'assis à la place où Falmond aurait dû être. Je posai une main sur son épaule et laissai glisser vers sa nuque. J'allais lui montrer ce qu'il aurait dû avoir. De l'amour, même si ce n'était rien dans mon cas, j'étais capable de faire comme je l'aimais. Ma main sur sa nuque agrippa tendrement ses cheveux, avant d'approcher son visage du mien. Je laissai une expiration aller, laissant mon souffle chaud effleurer sa peau. Mon regard brillait d'amour, tout avait l'air authentique. Je posai mes lèvres contre les siennes, poussant un petit râle de passion en l'embrassant.

- C'est ce que tu aurais dû avoir, soufflai-je. Tu mérite un peu de douceur, Lord Commandant, alors ordonne-moi de te donner du plaisir.

Mon autre main caressait doucement sa cuisse, avant de glisser vers son entre-jambe. Je mordis ma lèvre inférieure, me donnant l'air affamé de son membre. Plein d'excitation, je caressai son entre-jambe, avant de l'embrasser amoureusement. D'une main, je défis les lacets de son pantalon et enfonçai ma main dans son pantalon et enroulai ma main autour de son sexe.

- N'as-tu pas envie d'un peu de douceur, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonard Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   Sam 25 Aoû 2018 - 16:18

Again and again
Je me sentais complètement démuni. Je revoyais le corps de Falmond gisant dans son propre sang. Qu'allais-je devenir ? En fait, je ne comprenais pas du tout ce que je ressentais. D'un sens, j'étais soulagé, mais d'un autre, c'était comme si toute ma vie était terminée. Comme si je n'avais plus rien.
 
Le meurtrier de mon amant vint prendre place à mes côtés sur le matelas, glissant doucement sa main sur ma nuque. Étrangement, je ne lui en voulais pas. Mais j'étais incapable d'arrêter de pleurer. Je sentis alors son souffle chaud contre mes lèvres, et je relevai un regard humecté de larmes dans le sien, d'un bleu étincelant. Puis, il m'embrassa avec une tendresse infinie. Je clignai des yeux, surpris. Je ne savais pas quoi dire. Ni quoi faire. Je savais seulement que la sensation de bien-être qui m'emparait en ce moment, je voulais la ressentir pour toujours.
 
« C'est ce que tu aurais du avoir, râla l'homme. Tu mérites un peu de douceur, Lord Commandant, alors ordonne-moi de te donner du plaisir. »
 
Je hochai doucement la tête de haut en bas, alors que ses mains commençaient à explorer mon corps. J'étais complètement hypnotisé par son regard. Puis, il s'empara de mon sexe, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine. C'était tordu. Coucher avec l'assassin de mon amant et de mon Lord Commandant. Mais une force irrésistible m'attirait vers lui.
 
« N'as-tu pas envie d'un peu de douceur, souffla-t-il. »
 
Je fermai les yeux, pesant les pour et les contre. En fait, je ne savais pas ce que c'était la douceur. Je n'en avais jamais eu. J'avais eu mes premières baises dans une maison de plaisir, et toutes les autres avec Falmond. Personne ne m'avait jamais aimé. Je pensais que Falmond m'aimait, mais plus mes idées devenaient claires, et plus je comprenais qu'il se servait de moi.
 
« J'veux juste que quelqu'un m'aime... soufflais-je. »
 
Je grimpai sur les cuisses de l'inconnu, puis je m'emparai de ses lèvres avec passion. Je ne savais pas qui il était, mais j'étais bien avec lui.
 
« Est-ce que tu dois me tuer moi aussi ? demandais-je entre deux baisers. »
 
Je mis alors fin aux baisers, cachant mon visage au creux de son cou. Je ne comprenais pas ce qui m'animait. Je ne comprenais pas pourquoi je faisais cela. J'avais mal, mais j'en voulais plus.
 
« J'ai l'impression de te connaître depuis toujours, murmurais-je d'un ton à peine audible. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trystan Snow

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2018

MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   Jeu 6 Sep 2018 - 23:31

Mon but était simplement de le rendre confiant, le faire reprendre les rennes de la Garde de Nuit et le laisser. Je ne ressentais rien, il n'était qu'un pantin, un pantin important pour la Reine. Une fois qu'il serait prêt, je me devais de disparaître. C'était mon intention. J'avais une vie et plusieurs contrats à remplir. Je n'étais pas fait pour une vie de couple, c'était trop ennuyant pour moi.


Jeune et naïf, c'était la seule façon de décrire ce bel homme. Il serait si facile à manipuler afin de me m'éviter une trahison possible de la part de la couronne. Leonard ferma ses petits yeux trop doux pour ce monde trop dur. Si il savait combattre physiquement, mentalement, il n'avait rien contre le reste de ce monde pourri.


- Je veux juste que quelqu'un m'aime... souffla-t-il, presque rêveur.


De lui-même, il grimpa sur mes cuisses, avant de m'embrasser avec une passion presque brûlante. Il s'était lui-même lancé dans le piège. Je répondis avec intensité à son baiser, comme si j'étais autant amoureux de lui.


- Est-ce que tu dois me tuer, moi aussi? demanda Leo, entre deux baisers amoureux.


L'envie de lui éclater de rire en plein visage était forte, mais je me retins. Le pauvre semblait tellement perdu. Les baisers de mon amant cessèrent, alors qu'il cachait son visage angélique dans mon cou. L'envie de rouler des yeux était forte aussi, il fallait qu'il arrête d'être faible et de se laisser utiliser.


- J'ai l'impression de te connaître depuis toujours, chuchota-t-il dans mon cou.


Je relevai un sourcil, avant de relever son visage vers le mien. J'arborais un air surpris, comme si je ne comprenais pas vraiment ce qu'il disait. Que cette phrase m'avait séduite. Je caressai doucement sa joue, plongeant mon regard glacé dans le sien, une lueur amoureuse dans mes yeux.


- Comme si on était âmes soeurs? demandai-je, pour le taquiner. Et si je voulais te tuer, Leo, tu serais déjà mort. Et comme tu es encore en vie, c'est parce que tu mérite un peu de douceur en ce monde trop dur.


Je réattirai son visage vers le mien, pour l'embrasser tendrement. Mes mains glissèrent sur sa tunique, avant de les plonger sous cette dernière, caressant son torse tout de même musclé. Mes mains ne cessaient d'explorer son corps, les glissant lentement dans son pantalon. L'une de mes mains effleura son membre. Une lueur moqueuse brillait dans mon regard. Mes lèvres glissèrent dans le creux dans son cou.


- Il va falloir que vous demandiez pour que je vous donne ce que vous voulez, Lord Commandant Snow, ronronnai-je.


Ma main s'enroula rapidement autour de son membre. J'entamai un lent va et vien, pendant quelques minutes, mon regard planté dans le sien. Mais je m'arrêtai rapidement, pour le renverser sur le lit. Je grimpai par-dessus lui, avant de lui déchirer sa tunique, l'embrassant amoureusement dans le cou, descendant contre son torse. Ne m'arrêtant qu'à son bas ventre.


- Aie confiance en toi, soufflai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite marionnette (!/18+!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite marionnette (!/18+!)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE
» petite terrine de foie gras saumon lentilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Living on Westeros :: Westeros :: Le Nord :: Le Mur-
Sauter vers: